Serial Critiques

24 janvier 2012

Once Upon a Time [1.06]



1.06: The Shepherd
9 611 000 téléspectateurs
- ♥♥♥ -


TUMBLR: Once Upon A Time-Caps

Alors, avant toute chose, vous devez savoir que j’aime toujours autant la série. Mais voilà, depuis 2 épisodes, je trouve que ça tourne en rond. Je ne m’ennui absolument pas pendant mon visionnage, mais une fois l’épisode terminé, j’en ressors un peu déçu.

« David, doit choisir entre rester avec Kathryn ou la quitter et être avec Mary Margaret, dont il est tombé profondément amoureux sans qu'il se l'explique. 
Emma découvre un mensonge du Sheriff Graham. 
Parallèlement, dans l'univers des contes de fée, le Prince Charmant est sur le point de faire face à un évènement qui changera sa vie et sa destinée pour toujours.
 »

Bon, il fallait que je pousse un petit coup de gueule. Je n’ai pas pour habitude d’être très – trop regardant en ce qui concerne les SFX, les effets spéciaux. Mais avec cet épisode, ils ont fait forts ! Tous les fonds vert sans exception étaient à gerber ! En plus, j’ai pour habitude de regarder la série en 720P, les défauts ressortent encore plus. Il serait grand temps qu’ils essayent de corriger ce souci, car pour cet épisode c’était vraiment gênant, limite gerbant !

L’impression de tourner en rond était certainement dû au faite qu’on revient sur l’histoire duPrince Charming bien avant sa rencontre avec Snow White
Avant toute chose, chapeau aux scénaristes qui auront eu le mérite de me bluffer une fois de plus !
Sans trop en révéler, je dois avouer que la tournure qu’a pris l’histoire aura eu le don de me surprendre, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Ceci explique certainement cela. Jusqu’à présent, le Prince Charming m’avait semblé bien plus humain que ceux qui avaient l’habitude de graviter autour de lui, ici je me rends compte qu’il y a une raison bien particulière à ça.

Avec cet épisode, je me rends compte que la série a été façonnée à la manière d’un puzzle.Chaque épisode nous permet d’assembler une voir plusieurs pièces. J’avoue prendre un grand plaisir à voir ce puzzle s’assembler devant mes yeux à chaque épisode.

Ce qui se passe dans le monde non féérique, soit notre monde, m’a un peu fait grincer des dents. Même si j’aime beaucoup Snow White dans le monde féérique, j’avoue avoir de plus en plus de mal avec Mary Margaret Blanchard qu’on ne cesse de voir pleurnicher à longueur de temps. Qu’est-ce que j’aimerais voir le côté combattif de Snow White ressortir un peu plus chez elle !

Je constate que l’obsession de Rumpelstiltskin pour les bébés dans le précédent épisode trouve ici un semblant de réponse. A trop vouloir en faire, Robert Carlyle commence un peu à m’énerver.Le personnage est haut en couleur certes, mais voir toujours les mêmes mimiques, les mêmes postures pourrait vite devenir très lassant et caricatural. J’attends de voir la suite avec impatience avec ce personnage, mais j’avoue avoir tout de même un peu peur.

Content de ne pas avoir eu à trop supporter Henry dans cet épisode, il apparait à tout casser pendant 5 minutes. Mais bon, même pendant ce cours laps de temps, il aura réussi à m’énerver.

Même si elle n’a pas un fond méchant, j’avoue détester, par la force des choses, Kathryn. Maintenant que David semble être retourné près d’elle, je me demande comment la situation va évoluer.

Pas très heureux de voir David Anders de retour dans la série. Je sais que l’acteur possède beaucoup de fans, mais j’avoue ne pas en faire partie. Il a tendance à l’énerver, et j’avoue avoir beaucoup de mal avec lui…

J’ai comme l’étrange sensation que l’épisode suivant sera celui du Sheriff Graham. Le fait qu’Emma découvre qu’il se tape le maire risque de changer la donne. J’ai hâte de voir de quoi il va en retourner…


Commentaires

Poster un commentaire